Kelibia , le dernier Paradis sur terre

Kelibia , le dernier Paradis sur terre

lundi 29 novembre 2010

A force de merder on devient une merde

Nous autres , ceux qui font partie de la bande d’alcooliques , mécréants , ingrats , traitres et clochards , bref , ceux qui ne partagent pas l’opinion et la vision de la municipalité de Kélibia, on estime , au nom de la citoyenneté*** (voir explications ci-dessous) , que les habitants de notre ville nous épargnent de leur besoins naturels vitaux (pipi , caca entre-autres) , car il s’est avéré que ceci est un lourd fardeau pour la mairie …

Non mais imaginez , comment un conseil de si haut niveau , accepterait de se consacrer pour les petites gens que nous sommes , encore moins , pour le résidu de notre merde et notre poubelle puante ?

Cette question existentielle, vu le contexte, a débarqué dans mon esprit d’enfant gâté dont l’appareil digestif fonctionne a merveille , quand j’ai lu hier avec un grand plaisir « la réponse » d’un « anonyme » à un article que mon père a rédigé il y a plus que deux mois, (eh oui , dans notre famille , le père , le fils , et le saint esprit écrivent , mais ce n’est qu’une plaisanterie , ne me cassez surtout pas les pieds avec ça) , l’article en question met à nu ce qui est déjà à nu et il le restera : « Ezzebla » (Poubelle 7achekom) …

ce qui est encore marrant , c’est que , dans d’autres parties du globe , on écrit éventuellement si on le désire , quelques lignes pour analyser les perspectives de l’effet dévastateur des nouvelles technologies et leurs contributions à la régression du cerveau humain , sauf qu’ici , on se bat toujours pour « ezzebla » et dérivées !

Et après avoir « dévoré » la ravissante « réponse » , j’ai constaté comme toujours , que la solution la plus facile pour quelques uns, faute d’argumentation persuasive , est d’attaquer quasi hystériquement ceux qui les critiquent, en les accusant d’un tas de choses : communisme par exemple , opposition , un désir de se faire remarquer , règlement de compte , voire de citoyenneté a part entière et pleins d’autres conneries ! alors que la solution radicale et efficace , je pense , serait simplement « hazzen ezzebla » et prouver qu’on mérite le poste qu’on occupe!

En fait , entre le triangle « zebla » , « merde » et nous , il y a plus qu’une histoire, c’est un rapport dialectique bien fondé , l’été dernier par exemple , on a cru qu’il y avait un couvre feu a la proximité du marché central : le parfum merveilleux de « 9roussia » obligent les habitants à rejoindre rapidement le foyer familial , juste pour merder et gerber , tellement l’odeur était chiante ! et pire , ce grand amour s’est manifesté pendant les fameuses inondations du 7 novembre dernier , après une heure de pluie , certains naufragés se sont trouvés submergés par une eau homogénement mélangée par , vous l’avez certainement deviné , par la merde des égouts , et la poubelle , qui était clémente bien évidemment dans ce cas , en ce qui nous concerne , des dizaines de livres , et mes souvenirs de prépa ont été bousillés , mais entre bouquins et chiottes , j’opterai pour la première !

Il y a aussi la « route de Azmour », là ou le droit de sentir, voir , et meme savourer si on le desir de la merde devient un droit irréfutable !

Et après tout ca , on parle toujours de respect ?

Dans cette ambiance de joie et de bon humeur , je souhaite à tous , une constipation bénéfique, en attendant , l’action « AKHRA » (Association Kelibienne des Habitants Radicalement Amerdiques) serait peut être l’issu !

« Elli ma3andouch chehd kadheb » (faute de temoins , on est menteur) alors je vous invite de visionner cette video !

PS : Explications : Citoyenneté : concept dangereux qui , quitte a le concrétiser, est l’ensemble de valeurs telles que : respecter et se faire respecter !

SAIF KSIBI

Le 29/11/2010

mardi 9 novembre 2010

Caricature 2

واحد مثقف تفهملها في القانون*****
Marcel انا نسمع
EXPO و نمشي لل
و نحب العصافير
و لا بد من الثورة
I Love Marx
و نحب البيرة ميام ميام ميام
سلتيا
قلوب حب
****** Intellectuellement واحد جبري
I LOve Foot-ball
انا نسمع بلطي
و نمشي نبزنس
و نكره البنات الهمال
اما نحبهم Entre nous
و نحب البيرة ميام ميام ميام
سلتيا
قلوب حب
____________________________
لا ترحب بكم Kelibia la blanche
____________________________
بحر
نحب نعوم
__________
Securité
يا اخي برى روح من اجل سلامتك
سلامة المواطن هدفنا
و خدمة السياحة طموحنا
etc.....
عشرة امتار لغة خشبية
____________________________
لا ترحب بكم Kelibia la blanche
____________________________
بحر
نحب نعوم
__________
Securité
برى روح يا هامل يا سوفاج
4O4
4O4
etc.....
تربريب + كلام زايد
عشرة امتار كلام خايب
ــــــــــــــــــــــــــــــــ
نهج إذهب طير
ــــــــــــــــــــــــــــــ
دموع + خنانة خضراء
آثار كف داودي
حزن
يا ليتني كنتTouriste

Caricature 1

من الفوق للوطة ، من اليسار لليمين
* بانكة موش اسلامية (كافرة)
*منحة
*قصر اللبدية
*غاطسين في وسخ الدنيا للڨرجومة
*قفة معبية بالسميد
*بصة بال_Crevette
*مونوبولي
*بوف : بصة ـaux chevrettes
*كرسي
*طفل صغير : futur PD
*حضان طلياني يبزنس في طفل صغير
-------------------------------------------------------------------
تحت القانون
-------------------------------------------------------------------
*وسخ Tout Court
*Toilette الرفاهة
*ذبان
*بحر اما نسكر فمي خيرلي
*الزبلة اما نسكر فمي خيرلي
*الشنقال اما نسكر فمي خيرلي
*الكياس اما نسكر فمي خيرلي
*البناء الفوضوي اما نسكر فمي خيرلي
*هب هب هب هب هب
*كعلوص ثقافي
*الزبلة

dimanche 7 novembre 2010

La fameuse date du 7 Novembre : à Kéibia ça se fete autrement !



Apres exactement 4 Jours de la publication d'un article à l'eau de rose au Journal du RCD "Al Horria" , rédigé par une journaliste anonyme , "Sana Ben Sassi" , et faisant l'éloge du conseil municipal de Kélibia , lui donnant l'image du tout puissant qui nous fait vivre dans son paradis éternel terrestre, la nature , si ironique qu'elle soit , a fait taire tout le monde !
Pendant que tout le monde (enfin pas tous quand meme ) s'apprête à faire la fête, pendant que nous attendons pas avec un grand suspens la voix de "l'artiste patriote Sofia Sadok" qui avait l'habitude de nous casser les couilles (les filles , j'ignore ce que vous vous sentez) , des pluies torrentielles (n'oublions pas que tout est relatif) qui n'étaient pas les bienvenue ont fait inondé toute la ville , je me rappelle que je viens d'arriver a la Mannouba , et que j'étais mi endormi lorsque un ami m'a appelé pour m'annoncer que tout le rez de chaussée de notre maison est envahi par l'eau , puis il a ajouté en ricanant, on a appelé la protection civile , mais je pense qu'il ne vont pas venir parce que ton père est **** (un mot tabou dont le sens est n'est pas à 100 % avec le régime) !
Ce qui est amusant , c'est que la merveilleuse journaliste , qu'a rédigé l'article Platonien (Aflatoun :) a consacré tout un paragraphe intitulé "Protéger la ville des inondations" et qui était l'objet de raillerie de tous ceux qui l'ont lu 4 jours après !
ces inondations "spectaculaires" remettent a nouveau le sérieux du conseil municipal , et la divinité de l'infrastructure , et révele surtout une question existentielle : Jusqu'à quand va t on vivre dans la merde ???

Visionnez la vidéo : c'est gratuit ICI


SAIF KSIBI
7/11/2010


video