Kelibia , le dernier Paradis sur terre

Kelibia , le dernier Paradis sur terre

lundi 29 novembre 2010

A force de merder on devient une merde

Nous autres , ceux qui font partie de la bande d’alcooliques , mécréants , ingrats , traitres et clochards , bref , ceux qui ne partagent pas l’opinion et la vision de la municipalité de Kélibia, on estime , au nom de la citoyenneté*** (voir explications ci-dessous) , que les habitants de notre ville nous épargnent de leur besoins naturels vitaux (pipi , caca entre-autres) , car il s’est avéré que ceci est un lourd fardeau pour la mairie …

Non mais imaginez , comment un conseil de si haut niveau , accepterait de se consacrer pour les petites gens que nous sommes , encore moins , pour le résidu de notre merde et notre poubelle puante ?

Cette question existentielle, vu le contexte, a débarqué dans mon esprit d’enfant gâté dont l’appareil digestif fonctionne a merveille , quand j’ai lu hier avec un grand plaisir « la réponse » d’un « anonyme » à un article que mon père a rédigé il y a plus que deux mois, (eh oui , dans notre famille , le père , le fils , et le saint esprit écrivent , mais ce n’est qu’une plaisanterie , ne me cassez surtout pas les pieds avec ça) , l’article en question met à nu ce qui est déjà à nu et il le restera : « Ezzebla » (Poubelle 7achekom) …

ce qui est encore marrant , c’est que , dans d’autres parties du globe , on écrit éventuellement si on le désire , quelques lignes pour analyser les perspectives de l’effet dévastateur des nouvelles technologies et leurs contributions à la régression du cerveau humain , sauf qu’ici , on se bat toujours pour « ezzebla » et dérivées !

Et après avoir « dévoré » la ravissante « réponse » , j’ai constaté comme toujours , que la solution la plus facile pour quelques uns, faute d’argumentation persuasive , est d’attaquer quasi hystériquement ceux qui les critiquent, en les accusant d’un tas de choses : communisme par exemple , opposition , un désir de se faire remarquer , règlement de compte , voire de citoyenneté a part entière et pleins d’autres conneries ! alors que la solution radicale et efficace , je pense , serait simplement « hazzen ezzebla » et prouver qu’on mérite le poste qu’on occupe!

En fait , entre le triangle « zebla » , « merde » et nous , il y a plus qu’une histoire, c’est un rapport dialectique bien fondé , l’été dernier par exemple , on a cru qu’il y avait un couvre feu a la proximité du marché central : le parfum merveilleux de « 9roussia » obligent les habitants à rejoindre rapidement le foyer familial , juste pour merder et gerber , tellement l’odeur était chiante ! et pire , ce grand amour s’est manifesté pendant les fameuses inondations du 7 novembre dernier , après une heure de pluie , certains naufragés se sont trouvés submergés par une eau homogénement mélangée par , vous l’avez certainement deviné , par la merde des égouts , et la poubelle , qui était clémente bien évidemment dans ce cas , en ce qui nous concerne , des dizaines de livres , et mes souvenirs de prépa ont été bousillés , mais entre bouquins et chiottes , j’opterai pour la première !

Il y a aussi la « route de Azmour », là ou le droit de sentir, voir , et meme savourer si on le desir de la merde devient un droit irréfutable !

Et après tout ca , on parle toujours de respect ?

Dans cette ambiance de joie et de bon humeur , je souhaite à tous , une constipation bénéfique, en attendant , l’action « AKHRA » (Association Kelibienne des Habitants Radicalement Amerdiques) serait peut être l’issu !

« Elli ma3andouch chehd kadheb » (faute de temoins , on est menteur) alors je vous invite de visionner cette video !

PS : Explications : Citoyenneté : concept dangereux qui , quitte a le concrétiser, est l’ensemble de valeurs telles que : respecter et se faire respecter !

SAIF KSIBI

Le 29/11/2010

mardi 9 novembre 2010

Caricature 2

واحد مثقف تفهملها في القانون*****
Marcel انا نسمع
EXPO و نمشي لل
و نحب العصافير
و لا بد من الثورة
I Love Marx
و نحب البيرة ميام ميام ميام
سلتيا
قلوب حب
****** Intellectuellement واحد جبري
I LOve Foot-ball
انا نسمع بلطي
و نمشي نبزنس
و نكره البنات الهمال
اما نحبهم Entre nous
و نحب البيرة ميام ميام ميام
سلتيا
قلوب حب
____________________________
لا ترحب بكم Kelibia la blanche
____________________________
بحر
نحب نعوم
__________
Securité
يا اخي برى روح من اجل سلامتك
سلامة المواطن هدفنا
و خدمة السياحة طموحنا
etc.....
عشرة امتار لغة خشبية
____________________________
لا ترحب بكم Kelibia la blanche
____________________________
بحر
نحب نعوم
__________
Securité
برى روح يا هامل يا سوفاج
4O4
4O4
etc.....
تربريب + كلام زايد
عشرة امتار كلام خايب
ــــــــــــــــــــــــــــــــ
نهج إذهب طير
ــــــــــــــــــــــــــــــ
دموع + خنانة خضراء
آثار كف داودي
حزن
يا ليتني كنتTouriste

Caricature 1

من الفوق للوطة ، من اليسار لليمين
* بانكة موش اسلامية (كافرة)
*منحة
*قصر اللبدية
*غاطسين في وسخ الدنيا للڨرجومة
*قفة معبية بالسميد
*بصة بال_Crevette
*مونوبولي
*بوف : بصة ـaux chevrettes
*كرسي
*طفل صغير : futur PD
*حضان طلياني يبزنس في طفل صغير
-------------------------------------------------------------------
تحت القانون
-------------------------------------------------------------------
*وسخ Tout Court
*Toilette الرفاهة
*ذبان
*بحر اما نسكر فمي خيرلي
*الزبلة اما نسكر فمي خيرلي
*الشنقال اما نسكر فمي خيرلي
*الكياس اما نسكر فمي خيرلي
*البناء الفوضوي اما نسكر فمي خيرلي
*هب هب هب هب هب
*كعلوص ثقافي
*الزبلة

dimanche 7 novembre 2010

La fameuse date du 7 Novembre : à Kéibia ça se fete autrement !



Apres exactement 4 Jours de la publication d'un article à l'eau de rose au Journal du RCD "Al Horria" , rédigé par une journaliste anonyme , "Sana Ben Sassi" , et faisant l'éloge du conseil municipal de Kélibia , lui donnant l'image du tout puissant qui nous fait vivre dans son paradis éternel terrestre, la nature , si ironique qu'elle soit , a fait taire tout le monde !
Pendant que tout le monde (enfin pas tous quand meme ) s'apprête à faire la fête, pendant que nous attendons pas avec un grand suspens la voix de "l'artiste patriote Sofia Sadok" qui avait l'habitude de nous casser les couilles (les filles , j'ignore ce que vous vous sentez) , des pluies torrentielles (n'oublions pas que tout est relatif) qui n'étaient pas les bienvenue ont fait inondé toute la ville , je me rappelle que je viens d'arriver a la Mannouba , et que j'étais mi endormi lorsque un ami m'a appelé pour m'annoncer que tout le rez de chaussée de notre maison est envahi par l'eau , puis il a ajouté en ricanant, on a appelé la protection civile , mais je pense qu'il ne vont pas venir parce que ton père est **** (un mot tabou dont le sens est n'est pas à 100 % avec le régime) !
Ce qui est amusant , c'est que la merveilleuse journaliste , qu'a rédigé l'article Platonien (Aflatoun :) a consacré tout un paragraphe intitulé "Protéger la ville des inondations" et qui était l'objet de raillerie de tous ceux qui l'ont lu 4 jours après !
ces inondations "spectaculaires" remettent a nouveau le sérieux du conseil municipal , et la divinité de l'infrastructure , et révele surtout une question existentielle : Jusqu'à quand va t on vivre dans la merde ???

Visionnez la vidéo : c'est gratuit ICI


SAIF KSIBI
7/11/2010


video

samedi 30 octobre 2010

Liste des termes et expressions Kelibiens

***Article déja publié sur la page "Dialecte Kélibien" sur Facebook ***

Cette page a pour objectif la résurrection du patrimoine/dialecte/culture Kelibienne, on n'a en aucune manière l'intention

de ridiculiser notre ville et ceux qui veulent le faire a travers cette page , qu'ils la quittent volontairement.

e dialecte/accent Kelibien est assez exceptionnel et trop beau pour qu'il soit perdu aussi bêtement !Enrichissez cette page en ajoutant des Photos, Articles, Anecdotes, expressions ou personnages qui ont enrichi notre ville !


le voici هواهو = اهوّا = hawwahou

Robinet شيشمة = سبالة = chichma

Rideaux ترقان = ريدو = tir9en

Eau = mi = مي = ماء = mi

Ici = hni = هني = هنا

Sol = wti = وطي = القاعة

Sol = 9é3a = القاعة = القاعة

Pour exprimer la fascination= Echih Echih = الشيه الشيه

Beau/joli = Sem7 = سمح = مزيان

N’est ce pas ?= Ouchi اوشي = ماو هكا

Belle / Bonne/parfaite = 5ol9a= خلقة = باهية

Belle / Bonne/parfaite = 5ol9t eddinia= الدنيا خلقة

Beuacoup=nod = نود = برشة

Couteau=5admi = خدمي = سكينة

Coupe=Amba = امبا = كاس

Plein=lellobba = للبة = معبي

bienvenue=Mar7bi = مرحبي = مرحبا

je me rends compte que tu es …= lamkenti throntok = ثرنتك لمكنتي = انت

la bas=ghadikeyeya = غاديكايايا = غادي

Tu me manque=ste7chtek = ستاحشتك = توحشتك

L’autre fois= Ettri9a lo5ra= = الطريقة لخرى =لخرى المرة

Je souffre=Ndhou9 fiddi= نذوق في الدي = نتعذب

=l9ibli=قبلي

Direction du vent indesirable engendrant une humidité insupportableet genante

=B7éri = بحاري

Direction du vent favorable pour une belle baignade et un très bon humeur dans toute la ville

Collant et antipathique =Labbat=لباط = لصيقة

discutent=Ygajdrou=يڨجدروا = يتحدثوا

outil pour préparer le Kaak (gateau traditionnel marquant la ville)=menguech=منڨاش

Que tu sois maudit=يخليدمرك = دارك يخلي

Je juge sur les 60 parties du Coran= و الستين حزب= قسم

Au nom Du Saint Maaouia= بجاه سيدي معاوية = الجهة في صالح ولي هو و لشارف ا معاوية الى نسبة

=بالشفي و الهني = بالشفاء و الهناء

Oh mais non= لالي عاد = لا عاد

tchaycha = القليل = تشيشة

bois = Lo7 = لُوحْ

مقدار صغير=un tout petit peu= k9add ennogra = قد النقـرة..

Gobbek = une malédiction sur ta tête =سخطة على قبك حاشاكم = الرأس = قُبُّكْ

قمامة مي = جغمة ماء= gommama mi=une gorgée d'eau

laywarrih w laytal3ou=il est nul=ليوريه و لا يطلعو = مافيه مايتشاف

c'est scandaleux=hay kabba hay=هي كبة هي = يا فظيحة

*************************************

et la liste est encore loin d'être achevée , veuillez nous proposer d'autres termes si éventuellement vous vous en rappelez !

Saif Ksibi
30/10/2010

dimanche 20 juin 2010

أطالب بجنسية أجنبية كي أتمتع بشواطئ قليبية !!!ـ




ـ البلاطة (على طريقة الفصايل) : تفضل خوي آش حاجتك ؟ (هزني و حطني)

ـ
انا (بتهكم) : يزيد فضلك يعيشك ! (بادلته نفس النظرة التحقيرية)

ـ
البلاطة (يتمعن في) : ياخي تشوف فينا زوز لوحات ما تقولش السلام ؟

ـ
انا (بنفس الابتسامة الساخرة) : لا لا ، پا دي تو ، ما قلتش لوحات ، حاشا و كلا ، بون، كانك عالسلام عندك ثلاثة آلاف و اربعمائة حق، و لذا من موقعي هذا نقلك السلام !

ـ
البلاطة (مندهش بعض الشيء من دمي البارد) : اممممممممم ، و فاش قام داخل للريستوران ياخي ملك الدولة يدخلو اللي يجي ؟

ـ
انا (نتكيف شويا من السيقارو ، و ننفخ الفوق، مع تبهليل مصطنع ذات خلفية تهكمية بحتة) : لا لا لا عاد ، لهنا تتسرع ، انا مواطن عادي جاي نعمل في طلة عالبحر، كالعادة و العوايد، و مانيش جاي للريستوران و مانيش باش نكونسومي شيء، إماله !

ـ
البلاطة (محاولا البحث عن دور المسيطر على الوضع) : إييييييييه ، و ماتنجمش تشاور تقول ميسالش ندخل ؟

ـ
انا (نفس الاسلوب الساخر) : آه ، هاذي جديدة فازة ميسالش ندخل ، ما عندناش في سبرنا ، آما ( مع تغيير النفس الايقاعي و منح كل حرف حقه ) ، سي سا پو تو فار پليزير ، ميسالش ندخل نطل عالبحر ؟

ـ البلاطة : هيا فيسع !


ـ
انا : (مع ابتسامة عريضة) : يعيشك يعيشك ربي يكثر منك الناس !



ثم واصلت طريقي و انا اشيعه بنظرات تفيض سخرية لا يعلمها إلا الله ، و هو!



و لكن ، ثلاث ثوان كانت كفيلة بان اتجرع غصة ما بعدها غصة، فلما نزلت من المدرج المؤدي الى ما يعرف ب"البيسين" ، و ذاك لان الطبيعة منحته شكلا اقرب إلى المسبح و لكن بصخور طبيعية قبل ان تطالها أيادي الإنسان العابثة، حينما علمت إن تنبؤاتي تحققت : فلقد اكتسحت الطاولات و زبائنها من الدول الشقيقة و الصديقة كل الفضاء الذي كان مخصصا للسباحة، و لم يفصلها عن الماء إلا بعض سنتيمترات تكاد لا تسمن و لا تغني من جوع، و بدا ينتابني شعور لم اعهده ، أحسست بالغربة في مكان قضيت فيه جل طفولتي !!!ـ



ملابسات الحادثة ، اليوم 18 جوان 2010، الساعة 15:42 ، عند مدخل مطعم المنصورة في قليبية ، و ذلك عند ادائي لطقس مقدس واظبت عليه منذ سنوات ، قبل ان يقرر القليبية بالإجماع (حاشا بعض الإستثناء ات) ان يمرغوا ما بقي لهم من كرامة و تاريخ في التراب.



تدخين سيجارة في الشاطئ الصخري للمنصورة فور وصولي الى قليبية قادما من العاصمة حيث اقيم كطالب ، هي عادة "شهرية" ، و هي تكاد تكون "سرية" و ذلك لخلو المكان شيئا فشيئا من "أصحاب الأرض الأصليين"، فقد أقيمت جدران عازلة في كل مكان و نصبت حواجز تفتيش تمنع المواطنين الصالحين (و غير الصالحين) من التمتع بشواطئ طالما مثلت مصدر فخر لهم امام غيرهم من غير القليبية، و مناطق أخرى احتلت عنوة باسم جمعيات بيئية تشدقت بشعارات فضفاضة كاريكاتورية، دون إن ننسى ، و للتاريخ، الجريمة النكراء اللتي ارتكبت ضد الانسانية ، و هي القضاء نهائيا على شاطئ المرسى ، و ذلك لأخطاء فادحة يتبرأ منها الحمار (مع كامل احترامي للحمير غير البشرية) في هندسة الميناء و مكان إقامته، هذا و لم نتطرق إلى "باريس الصغيرة" و "البالج" ، ناهيك عن إشاعات (اقرب إلى الواقع) ترجح إقامة مولد كهربائي ضخم في المنطقة، فإن صح ذلك ، فحبل المشنقة لنا يكون ارحم !!



بحار قليبية ، سيتفق على تسميتها يوما ب"ابي نواس" ، حيث انها تنكح من امام و تفاحش من خلف ، و لكننا لم نشعر يوما بلذة !!



كشعب متوسطي تتالت عليه حضارات لا تحصى ، ليس لنا اي مشكل مع السياح ، فهم على الراس و العين و الشفتين ، و لكن ان نطرد من ارضنا و نقتلع من جذورنا من اجل إرضاء بعض الإفرنجة غير مقبول اخلاقيا و إنسانيا و لا حتى إبستوموليجي ـ براغماتيا ،



لا ، لن احدثكم عن الظلم ، التعسف ، الحقوق ، ماركس ، العدالة الإجتماعية، الكاكوية المالحة ذات الابعاد الصهيونية ، لن احدثكم عن شئ من هذا ، فذاك مجعول لغير الجهلة، و إنما ساقول كلمة واحدة تفوق كل ما نطق به الفلاسفة و المفكرون، كلمة مفعمة بالعواطف و اللعاب : إنني ابصق مع سابق الإصرار و الترصد على محيى كل من ساهم في وصول القليبية إلى ما وصلوا إليه !



لي من العمر اثنتان و عشرون سنة (لمزيد من التفاصيل الرجاء الإتصال بصبابة قهوة دار الشعب)، و قد ربطتني بقليبية قصة حب اسطورية قد لا تكنهها رؤوسكم الصغيرة ، تعلمت ان ارفض العبودية و يوما ما ساعلم ذلك لاطفالي، فاقطعوا لساني إن اردتم و اخصوني ، لكنكم لن تسرقوا مني كلمتي ،

اقول قولي هذا و اضيف : تفوووووه ...


سيف القصيبي
قليبية في 18 جوان
2010

Résumé rapide en Français

J'en appelle à une nationalité étrangère, afin de profiter des plages Kelibia!

Une discussion brève mais révélatrice entre un agent de sécurité (poste nouveau au resto Mansoura) et moi , ou je comprends que l’agent veut transmettre au public un message très clair ;

(Si vous pouvez visiter ce coin « dit Piscine » c’est grâce a notre générosité et gentillesse, et rien d’autre )

Puis je rejoins mon petit paradis après le tas d’ironie que j’ai échangé (unidirectionnellement) avec cet agent arrogant, mais là , je ressens quelques chose d’affreux : c’est bizarre de se sentir étranger dans un endroit ou on a passé presque toute notre enfance !

En effet , ce que j’ai prévu s’est réalisé : tout le domaine maritime est envahi par des tables (oh excusez moi , sauf quelques centimètres carrés qui étaient libres)

Bref , voila les circonstances : vendredi le 18 Juin 2010 , 15h42, au resto Al Mansourah qui se situe au bord de la mer, j’allais juste fumer une cigarette , c’était un rituel que je dois à ce coin chaque fois que je rentre de Tunis , depuis quelques années, bien avant que les Kelibiens décident d’abandonner leur histoire et leur fierté !

J’ai remarqué que « les aborigènes » ont disparu peu à peu (ps : les propriétaires des unités touristiques sont tous des Tunisiens mais là le terme « aborigènes » s’impose), des checkpoints se sont installés , ainsi que des murs très semblables à celui de Berlin, qui ne servent a rien , sauf violer le domaine maritime public et priver les bons citoyens (et les moins bons) des plages qui sont depuis des siècles notre fierté, sans parler des associations environnementalistes qui , moyennant des slogans rigolos et caricaturaux, dominent le DMP , et n’oublions pas le crime contre l’humanité qui consiste a « tuer » « la MARSA » suite a des erreurs impardonnables au niveau de l’architecture du port et son emplacement , des erreurs qui font rougir les bêtes de honte, avec tout mon respect envers les bêtes non humaines ! En outre , des rumeurs (quasi officielles) disent qu’une centrale électrique va être installée dans la région, si ca sera le cas, je crois que le suicide serait l’issu !

Les plages de kelibia, ou plutôt, les futures « Abu Nawas » (le grand poète des Abbassides qui n’avait aucun problème avec l’alcool ni avec sa bisexualité) , en effet , on les nique et on les sodomise , mais sans qu’elles éprouvent aucun plaisir !

En tant que peuple méditerranéen dont l’histoire a connu pleins de civilisations , nous n’avons pas le moindre problème avec les touristes , ils sont les bienvenus et il l’ont toujours été , mais le fait de nous virer de notre « territoire » et nous déraciner est inacceptable éthiquement , humainement, ni « epistimolo-pragmatiquement » !

Je ne vais pas évoquer l’injustice , l’abus, les droits, Marx, la justice sociale, les cacahouètes sionistes, je ne vais pas vous parler de tout ça, c’est déconseillé pour les ignorants, mais je vais juste dire une petite phrase encore plus éloquente que tout ce qu’a dit les philosophes et les penseurs, une seule phrase bourrées de sensations : j’emmerde tout ceux qui ont contribué a ça !!!

Je suis jeune , j’ai 22 ans (pour plus de détails veuillez consulter les indicateurs du café « Dar Echaab » ) , je porte envers Kelibia , ma ville natale, un amour légendaire que jamais vos petites têtes ne comprendrait, on m’a appris à refuser d’être esclave et un jour je vais le faire apprendre a mes enfants, donc, coupez ma langue et castrez moi , mais, vous ne pourrez guère me voler ma PAROLE !

Je dis ce que je viens de dire et j’en ajoute : Tfouuuuuu… !!!

SAIF KSIBI

18 JUIN 2O10



mercredi 26 mai 2010

La révolution de "Klem el 9be7a"

I have a dream, c’est que, un jour, je peux m’exprimer en toute liberté !

Klem el 9be7a pour moi, est un moyen linguistique très puissant et très riche, ceci indépendamment des longs discours a l’eau de rose des moralistes , primo, parce que on « acquière » systématiquement une certaine notoriété dés qu’on le prononce, et secondo car la variabilité du sens de chaque mot par rapport au contexte est vraiment fascinante ! « **** » a titre d’exemple peut signifier traitre, malhonnête, trahi conjugalement , ou un simple travailleur dans un moulin ce qui est spectaculaire vu la différence flagrante des 3 sens, notamment pour « fils de **** » qui fait allusion a la fois a quelqu'un d’une intelligence exceptionnelle ou bien un individu qui doit opter pour « prostituée » devant le champ « profession de la mère » dans les fiches de renseignements qu’on est sensé rendre a des profs curieux !

Mais ce qui est gênant cependant , c’est les personnes gonflantes qui se font passer pour les protecteurs de la morale (jusque la , philosophiquement on n’a pas pu définir ce mot) donc , dans ce cas, leur morale à elles, et qui nous privent d’exploiter ce moyen qui nous est cher au nom des bonnes manières, on se trouve obligé donc, surtout quand on est avec un groupe d’amis dans un café , et que c’est eux qui vont payer (volontairement ou pas, c’est pas un dilemme) de demeurer coincés à articuler des formes de politesse dépassées tout en essayant de se rappeler quelques formules magiques dites et redites dans les infos de 20 h à Tunis 7 , au point qu’on entend parfois quelques applaudissements pavloviens après chaque phrase !

Mais ce qui est paradoxal c’est que, pour ces schizophrènes qui n’arrêtent pas de nous censurer, un mot grossier en Français est accepté , on te considère voire comme un intellectuel si tu le fais, hélas, ce n’est pas le cas pour notre langue maternelle , même dans un contexte très sérieux et instructif , si par exemple, on se tente d’analyser objectivement un phénomène à la fois sociologique et économique comme la prostitution ou les causes de transmission du SIDA , dans ce cas , ce qu’on appelle « les gros mots » sont inévitables et primordiaux , donc là pour satisfaire a ces âmes hypersensibles on a généralement recours a des antiphrases comme « une fille qui n’est pas bien » (même si ce n’est pas forcément le cas) ou bien « on ne doit jamais faire des petits trucs sans ‘9achabia’ » (habit traditionnel berbère qui ressemble à la capote) et même « la maladie des bonnes gens » (mardh lekebr) inventée par les Tunisois (à l’époque ou ils étaient de race pure) pour ne pas dire homosexualité : on se sent ridicule certes mais on perd surtout l’efficacité et la concision avec ça !


« klem le9be7a » est nostalgique, magique, savoureux et raconte le passé , je me rappelle que lorsque j’etais encore gamin à Kélibia, j’entendais souvent les vieilles femmes dire quelques mots pendant les longues soirées de « Kaàk » (gâteaux traditionnels à Kélibia) , je reconnais que je ne parvenais pas à déchiffrer mais les rires louches me disaient qu’il y avait quelques chose qui cloche ! en outre , après une analyse moins subjective à notre histoire et notre culture Tunisienne , on voit facilement que nos ancêtres n’étaient pas si angéliques que l’on croyait , effectivement « klem le9be7a » était fortement présent dans les proverbes et « nes bekri » ont prouvé qu’ils sont finalement aussi « humains » que nous le sommes , mais ce qui est vraiment marrant c’est que, peut être a cause du fait que nous sacrons notre passé que ces proverbes avaient un coté caricatural avec ces quelques mots grossiers , telque (si tu joue avec le singe, il te montrera son trou de cul) dont l’équivalent (al3eb beno5ala ybarbchek eddjej) mais le second est ringard si on le compare au premier qui dégage une certaine magie et force dues principalement au choc psychique très bien étudié et qui révèle une éventuelle compréhension de la théorie de l’évolution de Darwin , il y a aussi (ki ken **** fel, konna a7na ****) ce qui donne en français facile « quand les attouchements furent rares, nous faisions déjà l’amour » qui montrent aussi que nos chers ancêtres étaient de véritables artistes en matière de sexe et que hélas ils avaient le minimum de culture sexuelle qui nous manque aujourd’hui en 2010, sans oublier la fameuse « ya bnayti la tlabbsek dh’hab w la tkachfek ala *** dont le sens « oh fillette, que tu sois a jamais privée d’or et de pénis » qui résume , en critiquant, le regard superficiel de quelques filles à la vie : fortune et mariage !

La liste est encore langue et pas mal d’autres citations un peu érotiques et voire pornographique prouvent que notre patrimoine est bourré de « mot grossiers » alors, pourquoi a-t-on honte de notre culture ? et pire encore, pourquoi on se crée d’avantage des tabous « contemporains » qui nous accablent au lieu de nous libérer de ceux déjà existants ?!


*** , **** et **** sont des mots, connues par tout le monde, et utilisées surtout par la plupart, jeunes, vieillards, profs, médecins, chômeurs … je parie que même un Imam cool et décontracté lorsqu’il entend l’appel à la prière du matin pendant une nuit hivernale glaciale , il aurait certainement dit : « Oh putain, *** *** ***… !!!» Or, comme dans toute autre langue , un mot n’est inventé que lorsqu’on en a besoin, donc arrêtons d’être hypocrites et servons nous en, surtout essayons d’apprécier le bon coté des choses, parce que l’usage « intensif » et « gratuit » de « klem el9be7a » peut révéler un déséquilibre psychologique ce qui aide d’une manière notable à le remédier !

I have a dream, c’est que mes enfants un jour, viveront dans un pays où ils pourront s’exprimer en toute liberté, où les libéraux ne se font pas bombarder facebookement par les extrémistes, où toutes les couleurs auront le droit de coexister en paix , où on ignore complètement le nombre 404, où on
ne leurs demande pas « quelle est votre religion ? » mais plutôt « qui êtes vous ? » , où ils répondront leurs profs par « ******* » à la fameuse question : « c’était comment les exams ? » …
I have a dream, mais qui hélas, dans ces circonstances, n’est qu’un réve !!!


SAIF KSIBI le 24/05/2010